Augmentez votre confiance en vous avec l’auto-hypnose

La confiance en soi est un sentiment de sécurité ancré profondément au sein de l’être. C’est une force qui nous pousse à aller vers l’inconnu, à s’ouvrir au monde et saisir de nouvelles opportunités. C’est un sentiment d’amour profond qui nous porte dans les moments difficiles. C’est donc une ressource fondamentale pour vivre une vie épanouissante, et, réciproquement, un manque de confiance en soi peut être un véritable fléau. Qu’il se traduise par une personnalité timide et docile, un mépris des autres, ou encore un très fort caractère, il s’agit d’un sentiment d’insécurité profonde alimenté par des croyances sur soi et le monde autour de soi pérennisées dans la partie subconsciente du cerveau (personne ne m’aime, je suis moche, je ne peux faire confiance à personne, je dois être le meilleur pour être digne d’amour…). Découvrez dans cet article en quoi l’auto-hypnose peut agir sur votre confiance en vous.

 

Gagner en confiance en soi grâce à l’auto-hypnose

Il est important de reconnaître ces facteurs et symptômes du manque de confiance en soi, et d’en identifier les sources. Toutefois, étant donné qu’il s’agit de schémas psychologiques inscrits directement dans notre subconscient, une compréhension rationnelle de ces problèmes ne suffit souvent pas à les surmonter. En effet, à l’état éveillé notre cerveau est dominé par le néocortex, partie rationnelle du cerveau, et la partie subconsciente, située au sein de l’hippocampe, n’est pas particulièrement réceptive à de nouvelles informations. Différentes techniques existent pour reprogrammer ces schémas subconscients du cerveau, notamment l’hypnose (et par extension l’auto-hypnose), qui a l’avantage d’être entièrement focalisée sur la communication avec cette partie du cerveau et sa reprogrammation.

 

L’hypnose : comment ça marche ?

Si l’on pense souvent à l’hypnose comme un divertissement offert en spectacle, cette technique a en réalité des applications thérapeutiques formidables. L’hypnose, en bref, permet une communication directe entre le conscient et l’inconscient, et ce faisant permet la reprogrammation de toutes sortes de schémas mentaux subconscients. Établir cette communication nécessite que le sujet soit dans un état particulier, entre veille et sommeil. C’est un état assez commun, que nous traversons régulièrement au fil d’une journée, marqué par une configuration spécifique d’ondes cérébrales.

Cependant comme nous oscillons tout au long de la journée entre différents états cérébraux, ces moments sont brefs et donc peu propices à un travail plus approfondi sur le subconscient. Lors d’une séance d’hypno-thérapie ou bien en écoutant un enregistrement d’autohypnose, isolé dans un endroit calme et paisible, le son, le rythme et le choix des mots sont conçus pour doucement guider le sujet vers cet état. Petit à petit, la fréquence des ondes cérébrales diminue, et les différentes parties du cerveau deviennent plus disponibles pour communiquer entre elles.

C’est alors que commence la vrai travail, axé sur la formulation de messages et d’objectifs clairs et en cohérence avec le sujet. En quelques séances seulement, les résultats peuvent s’avérer remarquables. Mis à l’œuvre pour gagner en confiance en soi, cette technique peut permettre de véritablement transformer les messages subconscients que l’on s’envoie à soi-même, pour mettre en place des schémas automatiques positifs et constructifs.

 

D’autres contenus en lien avec l’auto-hypnose qui pourraient vous intéresser :